Le poêle à bois: un appoint sinon rien


Le concept même d'un système de chauffage dans une maison passive peut paraître saugrenue tant l'idée de la maison qui se chauffe à la seule lueur d'une bougie est répandue... cette affirmation est en partie fausse, même s'il est vrai que les besoins en chauffage ne sont jamais tout à fait nuls: tout dépend des dégagements de chaleur occasionnés par l'activité autre que le chauffage stricto sensu (nombre de personnes occupants ma maison, appareils électriques branchés, etc...). Nous avons choisi un "petit" complément de chauffage au bois pour les longues périodes d'hiver où le soleil n'apparaîtrait que très peu, nos besoins de puissance calorifique étant calculés à 2 kilowatts, c'est à dire trois fois rien pour une surface habitable de 205 m².

Cliquez pour agrandir l'imageLa vraie difficulté n'a pas été de choisir entre systèmes à granulés ou bûches, nous savions que notre préférence nous porterait vers un système de chauffage authentique ne nécessitant qu'un entretien très minimaliste et extrêmement simple: le poêle à bois s'étant donc rapidement imposé, il ne restait plus qu'à identifier la marque et le modèle sachant nous séduire, avec la puissance minimale ad hoc.

Là où le problème s'est complexifié, c'est qu'il n'existe quasiment pas de poêle à bûches pour maisons passives commençant par des valeurs de 2 Kw....les plus basses valeurs observées étant généralement de l'ordre de 3 Kw. La question de la surchauffe en hiver a donc été un souci, jusqu'à ce que nous trouvions un modèle de la marque Nestor Martin, spécialement fait pour maisons passives et avec un système astucieux de réglage de la puissance calorifique comprise entre 2 et 12 Kw.

Comme en plus le design épuré et les fonctionnalités du modèle ont eu le bon goût de nous séduire (chaleur réglable directement par télécommande indiquant la température souhaitée, foyer orientable à 360° ...) , l'affaire a été vite entendue !

Vous voulez avoir une idée de la puissance nécessaire du poële pour votre projet ? Le calculateur en ligne vous donnera une première idée de la puissance de chauffe nécessaire de votre poële mais ne substituera pas à une étude thermique réalisée par un professionnel !

Cliquez pour calculer !

La récupération d'eau: un geste avant tout citoyen


200 litres d'eau par personne et par jour avec un coût moyen du mètre cube à 5€ (taxes incluses): c'est avec ce scénario qui nous ferait consommer 220 mètres cube par an que nous avons cherché à estimer notre retour sur investissement. Globalement, sur la base de prix qui est mentionnée, celui-ci est environ d'une dizaine d'années si l'on en économise 40% et que notre schéma de répartition de consommation d'eau correspond à celui décrit dans le tableau ci-dessous:
Etant finalement reliés au tout à l'égout, le prix de notre mètre cube d'eau est supérieur à 5€, raccourcissant d'autant le retour sur investissement. Cependant, économiser l'eau est à l'heure actuelle forcément un enjeu pour l'avenir et un réflexe à prendre plus qu'une véritable nécessité économique. D'autres motivations nous poussent également à faire cette démarche: échapper aux restrictions estivales qui ne manqueront pas de se produire ainsi que disposer d'une réserve importante et gratuite sous la main (complément de bassins naturels, incendie....).

Vous souhaitez savoir quelle taille de cuve de récupération d'eau prendre pour en avoir suffisamment et ne pas sur ou sous-investir ? Nous vous proposons de vous servir de notre calculateur en ligne !
Cliquez ici pour claculer !


Copyright © 2017. Tous droits réservés.Contactez l'auteur à leuggern@gmail.com